La phonétique et la phonologie

Nous ne ferons ici qu'un tour d'horizon sommaire du sujet.

Pour une étude plus détaillée du phonétisme du français sur l'Internet, on trouvera d'excellentes ressources dans les sites suivants :

  • Cours de phonétique Université de Lausanne (Rémi Jolivet et Christophe Pythoud)
  • FREN215: Introduction à la linguistique française, Université Queen's à Kingston (Greg Lessard)

  • Par ailleurs, on trouvera un grand nombre d'explications dans les ouvrages de Pierre Léon cités dans la bibliographie.


    I Phonétique et phonologie

    La distinction phonétique / phonologie est issue de la tradition structurale fonctionnaliste.

      

    Phonétique

    Phonologie

    Étude des sons de la parole appelés phones Étude des sons à valeur linguistique, phonèmes en relation avec un signifié. Les traits phoniques sont appréhendés par rapport à leur valeur distinctive.

     

    II Les branches de la phonétique

     

    Étape de la communication

    Branche de la phonétique correspondante

    Production

    Phonétique articulatoire
    (étude des organes de la parole et de la production des sons)

    Transmission

    Phonétique acoustique
    (étude des propriétés physiques des sons)

    Perception

    Phonétique auditive
    (étude de l'appareil auditif et du décodage des sons)

     

    III Les branches de la phonologie

    Phonématique

    Prosodie

    Étude linguistique des unités distinctives de la langue, les phonèmes que l'on peut :

    - commuter sur un axe paradigmatique :
    ex. /ru/ (rue) / /nu/ (nu)
    (Le phonème a une fonction distintive)
    - permuter sur un axe syntagmatique :
    ex. /sale/ (salé) / /lase/ (lacé)
    (Le phonème a alors une fonction démarcative)

     

    Étude de la valeur linguistique des sons selon :

    - leur durée (cs),
    - leur intensité (dB),
    - et leur variation mélodique (Hz).

    à partir desquels les phénomènes d'accentuation et d'intonation sont constitués.




    IV Organes de la parole

     

    Organes

    Manifestations selon le point d'articulation

    Lèvres Labiale
    Dents Dentale
    Alvéoles des dents Alvéolaire
    Palais Palatale
    Voile du palais Vélaire
    Luette Uvulaire
    Pointe de la langue Apicale
    Dos de la langue Dorsale
    Pharynx Pharyngale
    Cordes vocales - sonore (vibration des cordes vocales)
    - sourdes (pas de vibration des cordes vocales)
    Trachée artère  
    Epiglotte  
    Oesophage  

     Voir schéma des organes de la parole proposé par Christophe Pythoud


    Voir les explications sur la phonation du groupe CIRAL à l'université Laval à Québec





    V Les voyelles du français

    Voir définition de Greg Lessard



    Le timbre des voyelles dépend, entre autres, du nombre des résonateurs : le résonateur buccal, le résonateur labial et le résonateur nasal.

    Voir Schéma proposé par Christophe Pythoud

    Le lieu d'articulation des voyelles du français

    Voir Schéma proposé par Christophe Pythoud

    Le quadrilatère vocalique

    Il représente les traits articulatoires pour les voyelles du français.


    [Cliquez sur les phonèmes pour entendre des exemples.] .

     

    En phonologie, on retiendra quatre critères phonétiques qui permettront de produire des phonèmes que l'on distinguera selon quatre traits qui, selon les combinaisons de phonèmes dans lesquels ils apparaîtront, pourront former des paires minimales d'unités significatives.

     

    Traits distinctifs des voyelles du français

    Exemples de paires minimales

    Labialité (écartée/arrondie) relis (+ écartée)/ relu (-écartée)
    brin ( + écartée) / brun (-écartée)
    Antériorité (antérieure/postérieure) rue (+ antérieure)/ roue (- antérieure)
    Aperture (fermée/ ouverte) vis (+ fermée)/ va (- fermée)
    Nasalité (orale/ nasale) beau (-nasale) / bon (+nasale)

     

     Notons que lorsqu'il s'agit d'apertude, la tradition générative préfère parler de «+ ou - haut », putôt que de « ouvert / fermé », car les voyelles sont, par nature, réalisées sans aucune obstruction possible. Il n'y a donc jamais de véritable fermeture.

    Traits articulatoires des 16 voyelles du français

     

    VI Les consonnes du français

    Voir définition de Greg Lessard

    Voir définitions et schémas proposés par Christophe Pythoud

    Comme pour les voyelles, un certain nombre de critères phonétiques permettent de distinguer phonologiquement les consonnes du français.


    [Cliquez sur les phonèmes pour entendre des exemples.]


    Le classement auditif des consonnes

    Les consonnes non-voisées sont perçues comme sourdes et les consonnes voisées comme sonores. Il y a par ailleurs d'autres critères qui permettent de classer les consonnes selon la percerption.


    [Cliquez sur les phonèmes pour entendre des exemples.]


    VII Les semi consonnes de français

    [Cliquez sur les exemples pour entendre une version audio.]


    Ces semi-consonnes parfois appelées semi-voyelles correspondant articulatoirement aux voyelles [i], [y] et [u] sont plus fermées que ces dernières.


    VIII La syllabe

    Syllabe

    Phonème ou combinaison de phonèmes dont le noyau est une voyelle prononcée parfois entourée d'une ou plusieurs consonnes.

    Ex.
    /o/ (eau) = V
    /ri/
    (riz) = CV
    /riv/
    (rive) = CVC
    /vitr/
    (vitre) = CVCC

    La délimitation des syllabes à l'intérieur d'un mot se fait :

    - après la première voyelle dans les cas où on a une consonne prononcée entre deux voyelles : /va'liz/ (valise)

    - entre les deux consonnes si on a deux consonnes prononcées entre deux voyelles : /kap'tif/ (captif)

    - après la première voyelle lorsqu'on a affaire a deux consonnes prononcées entre deux voyelles et que la seconde consonne est /r/ ou /l/ : /a'bri/ (abri), /ka'plin/ (capeline).

     

    Une syllabe est dite :

    - ouverte si elle se termine par une voyelle prononcée : /ra/ (rat) ou
    - fermée si elle se termine par une consonne prononcée : / kap/ (cape)






    IX La loi de la distribution complémentaire
    (= loi de position)

    En syllabe accentuée les archiphonèmes E, EU, O sont généralement


    [Cliquez sur les exemples pour entendre une version audio.]

    Il nous faut remarquer qu'en ce qui concerne ces , on le trouve rarement placé en position accentuée en français sauf dans un énoncé métalinguistique comme : "ce" a pour pluriel "ces".


    Il existe des exceptions de type graphique, phonétique ou phonologique à cette loi de la distribution complémentaire.

    Exceptions de type graphique E est généralement prononcé ouvert avec les graphies
    - et (ballet)
    - ais, ait, aient, aix
    (chantait, paix)
    -
    les voyelles O et EU sont prononcées fermées lorsqu'il y a un accent circonflexe "^" dans leur graphie (pôle, jeûne)
    - la voyelle O est généralement prononcée fermée lorsqu'il se transcrit par la graphie "au" (mauve).
    Exceptions de type phonétique O et EU sont généralement prononcés fermés lorsque la syllabe se termine par la consonne prononcée [z] (heureuse, chose)
    Exceptions de type phonologique ex. gré, vallée, veule (prononcés fermés) s'opposent à grès, valet, veulent prononcés ouverts.

    terminaisons verbales : ex. j'irai (futur= fermé) / j'irais (conditionnel=ouvert)



    Voir aussi l'allongement vocalique sous l'influence d'une consonne allongeante en syllabe fermée, ou selon le timbre de la voyelle

     

     

    © Henriette Gezundhajt, Département d'études françaises de l'Université de Toronto, 1998-2013
    Toute reproduction sans autorisation, sous format électronique ou sur papier, et toute utilisation commerciale sont totalement interdites.
    Si vous vous servez de ces pages dans un but didactique ou personnel,  n'oubliez pas d'en citer la source et, si possible, envoyez-moi un message.

    Ces pages restent gratuitement à la disposition des visiteurs, cependant, si vous vous servez de ces pages pour votre enseignement ou pour votre recherche, une contribution financière de 15$ canadiens serait fortement appréciée.
    Pour ce faire, vous pouvez utiliser votre carte de crédit dans le système PayPal en cliquant sur le bouton ci-dessous et en suivant les instructions (malheureusement en anglais) :